L’essentiel de la COP21- Jour 3

Les délégations des 195 pays participant à la conférence sur le climat à Paris ont entamé ce mercredi 2 décembre les négociations pour tenter d’arracher un accord limitant le réchauffement climatique de la planète.

Le président de la COP 21, Laurent Fabius a inauguré la Galerie des solutions

La Galerie des solutions COP21 a été inaugurée ce matin par le ministre des affaires étrangères français et président de la COP 21 Laurent Fabius.

Il a rappelé qu’ « il y a désormais 185 INDCs représentants 95% des émissions de gaz à effet de serre. C’est historique ! »

Le message de Laurent Fabius lors d’une conférence de presse

Le président de la conférence sur le climat de Paris a également déclaré lors d’une conférence de presse : « Mon message est tout à fait clair : il faut accélérer le processus parce qu’il nous reste beaucoup de travail ». En ajoutant que : « Des formules de compromis doivent être dégagées le plus rapidement possible, les chefs d’Etat et de gouvernement nous ont donné lundi un mandat sans ambiguïté, nous devons réussir ». Un projet d’accord devrait lui être remis samedi.

La journée était sous la thématique de l’eau

Après l’inauguration des espaces Générations climat de la COP 21, la journée a été placée sous la thématique de l’eau.

La pollution des océans est un enjeu majeur de la conférence sur le climat.

La Chine promet de réduire 60% de rejet de ses centrales de charbon d’ici 2020

Le gouvernement chinois a annoncé que la Chine envisage de diminuer leurs émissions polluantes de 60% en modernisant les centrales au charbon d’ici 2020.

La Chine, premier pollueur de la planète a connu hier un grave épisode de pollution atmosphérique à Pékin dû notamment à la montée en puissance des centrales à charbon pour le chauffage. Le pays a promis un pic de ses émissions de CO2 « autour de 2030 ».

Le désinvestissement dans les énergies fossiles convainc de plus en plus d’institutions

L’ONG environnementale 350.org a déclaré que plus de 500 institutions représentant plus de 3 200 milliards d’euros d’actifs ont choisi de se désinvestir des énergies comme le gaz, le pétrole et le charbon.

Bookmark and Share

About admin