L’essentiel de la COP21 – Jour 1

Le Président Français a accueilli ce lundi 30 décembre au Bourget, avec le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-Moon, plus de 150 dirigeants du monde entier pour l’ouverture officielle de la COP21. Les négociations dureront jusqu’au vendredi 11 décembre.

Lancement officielle de la Conférence : Laurent Fabius et Ban Ki-Moon prennent la parole

A 10h00, la COP a officiellement ouvert ses portes avec un discours prononcé par Manuel Pulgar-Vidal, ministre péruvien de l’environnement qui a ensuite laissé sa place à Laurent Fabius. Il a tenu à réaffirmer l’engagement de la France dans le processus de négociation en déclarant « La présidence française fera tout pour faciliter le compromis ». Il a abordé l’objectif central de la limitation du réchauffement climatique à 2°C.

Au lendemain des attentats du  13 novembre, Ban Ki-Moon a tenu a à faire observer une minute de silence en hommage aux victimes.

François Hollande rappelle l’urgence de trouver un accord au terme de la COP21

Lors de son discours, le Président Français a rappelé que « Les pays développés doivent assumer leur responsabilité historique, ce sont eux qui ont émis pendant des années le plus de gaz à effet de serre; les pays émergents doivent accélérer leur transition énergétique, les pays en développement doivent être accompagnés dans leur adaptation aux impacts climatiques ». Il a appelé à un accord « différencié, universel et contraignant ».

Un volontarisme remarquable des leaders mondiaux

Parmi les nombreux discours des chefs d’Etats, Barack Obama a déclaré : « Les Etats-Unis reconnaissent leur rôle dans la genèse du problème » du réchauffement climatique. Il s’est par la suite entretenu en privé avec Vladimir Poutine pendant une trentaine de minutes sur les enjeux récents de politique internationale. « A Paris, nous devons tenir les promesses que nous avions faites à Copenhague et nous devons obtenir des résultats concrets d’ici 2020, à savoir le déblocage de 100 milliards de dollars annuellement » a souligné la chancelière Allemande, Angela Merkel.

La France et l’Inde lancent l’ « Alliance solaire internationale »

Sous l’initiative du premier ministre indien, Narendra Modi, et le soutien de François Hollande, l’ « Alliance Solaire Internationale » va permettre de fédérer une centaine de pays dotés d’un fort potentiel en matière d’énergie solaire.

En apprendre plus sur le communiqué de l’Elysée à ce sujet.

Bookmark and Share

About admin