Les motivations et les obstacles au développement de l’efficacité énergétique en France

Qu’est-ce qui motive les consommateurs et les professionnels à adopter des solutions d’efficacité énergétique ? Quels sont à l’inverse les éventuels freins qui retardent la progression de ces évolutions ? Les résultats du Baromètre OpinionWay – Fondation Rexel nous fournit de précieux éléments pour décrypter la diffusion des solutions d’efficacité énergétique.

Le coût des solutions d’efficacité énergétique : principal obstacle à l’adoption des solutions énergétiques efficientes

Le facteur financier demeure le principal obstacle dissuadant les consommateurs de se tourner vers l’efficacité énergétique sur les quatre pays sondés. Ils sont 68%  à affirmer décliner l’adoption des solutions d’efficacité énergétique. Ce ne sont  pas tant les prix proposés par les professionnels que la faiblesse des revenus qui explique la réserve des ménages à s’orienter vers l’efficacité énergétique.

Il est vrai que selon Eurostat, la France connaît les prix réels les moins élevés d’Europe.

Notons toutefois que si le prix des produits est encore relativement élevé, l’amortissement des investissements et la diffusion des procédés devraient progressivement permettre de limiter cette barrière.

Des locataires plus réticents à investir dans l’efficacité énergétique

Outre les raisons financières, la structure de l’habitat peut aussi avoir un impact sur la demande globale des produits d’efficacité énergétique. Plus le pourcentage de logements locatifs est élevé, moins les habitants vont se tourner vers  ce type  de produits. En effet, les locataires n’envisagent pas de faire d’importants travaux quand bien même ils en auraient l’autorisation. 27% des sondés estiment ne pas être prêts à engager ce type de dépense pour cette raison. Or la France est l’un des pays Européens qui a le plus de locataires sur son territoire d’après l’UFC-Que Choisir.

Plus de pédagogie sur les solutions d’efficacité énergétique

Certains consommateurs pour qui les aspects financiers ne seraient pas contraignants sont pourtant freinés par le manque de lisibilité des offres. La complexité des solutions, et le défaut d’information pénalisent la compréhension des ménages qui souhaiteraient améliorer l’efficacité énergétique du foyer. C’est particulièrement le cas pour les anglo-saxons : 47% des Anglais et 46% des Américains interrogés estiment que la méconnaissance de ce qu’est l’efficacité énergétique est un frein. De fait, connaître dans son entourage des personnes ayant déjà optimisé leur consommation d’énergie est un facteur déterminant pour s’orienter vers ces solutions. Autant d’indices qui attestent qu’à l’heure actuelle l’optimisation  énergétique  tend à rester une pratique d’initiés.

C’est donc assez logiquement que les sondés affirment que les autorités devraient contribuer à diffuser plus largement ces technologies. 44% des consommateurs sondés attendent une communication axée sur les potentiels gisements d’économie qu’elles représentent. Pour 58% des professionnels français interrogés, les autorités nationales ont un rôle à jouer dans le développement de ces solutions. Pour ce faire, elles pourraient par exemple augmenter les aides publiques ou simplifier les incitations fiscales existantes. Il faudrait donc aller au-delà de ce qui avait été acté en décembre 2011 lors de la table ronde pour l’efficacité énergétique. Si plusieurs dispositifs ont déjà été mis en œuvre à l’instar du Prêt à Taux Zéro (PTZ+) ou des Contrats de Performance Energétique (CPE), les personnes interrogées souhaitent voir l’action des pouvoirs publics s’amplifier. Œuvrer dans ce sens pourrait être un levier politique pour les gouvernements. En effet 58% de l’échantillon affirme que toute action en faveur d’une diminution de la facture énergétique les inciterait fortement à un vote de soutien.

L’efficacité énergétique : un secteur porteur d’avenir

L’efficacité énergétique représente un marché de plus en plus important, et les professionnels adaptent leur offre à cette demande. D’après les opinions recueillies par le sondage OpinionWay – Fondation Rexel,  81% des entreprises interrogées se tournent vers l’efficacité énergétique pour répondre aux demandes de leurs clients qui souhaitent réaliser des économies sur leurs factures énergétiques. Effectivement, 79% des consommateurs choisiraient ce type de solutions afin de réduire leurs factures énergétiques. Un nombre encore plus marqué en Grande-Bretagne où 86% des sondés souhaitent faire des économies d’énergie par ce biais.

En somme, tant les professionnels que les particuliers ont conscience du potentiel que représente l’efficacité énergétique. Les barrières à l’adoption de solutions efficaces sont loin d’être infranchissables. Il y a fort à parier que la diffusion de ces solutions aura tendance à en faire baisser les coûts. De même, les gouvernements, plus familiers avec ces questions d’efficacité énergétique sauront mieux communiquer sur les potentialités de ces systèmes.

Bookmark and Share

About admin