Combien d’électricité consomme un réfrigérateur ?

réfrigérateur, transition énergétique, consommation électrique

Apparu à la fin du XIXe siècle, le réfrigérateur a révolutionné la conservation des aliments et occupe aujourd’hui la quasi-totalité des foyers occidentaux. On évaluait ainsi à 99,8% le taux d’équipement des Français en 2011 et chaque année, près de 2 millions de réfrigérateurs  sont vendus d’après le GIFAM (Groupement Interprofessionnel des Fabricants d’Appareils d’Equipements Electroménagers). Produisant du froid en continu, le réfrigérateur est souvent présenté comme l’un des équipements les plus énergivores, qu’en est-il en réalité ?


Les modèles récents plus économes et plus respectueux de l’environnement

Malgré l’arrivée de nombreux équipements high-tech (box internet, TV à écran plat), les réfrigérateurs et congélateurs représentent toujours un tiers de la facture d’électricité d’un ménage français type, hors chauffage (viennent ensuite les lave-vaisselle et sèche-linge avec 14%, l’audio-visuel avec 12% et le lave-linge avec 7%).

Les réfrigérateurs âgés de plus de 10 ans sont gourmands en électricité et potentiellement polluants s’ils contiennent des chlorofluorocarbones (CFC), un produit chimique qui n’est désormais plus utilisé depuis les années 2000. D’après l’ADEME, un appareil neuf gratifié d’une note A++ sur l’étiquette énergétique permettrait d’économiser jusqu’à 60% d’électricité par rapport à un appareil de catégorie C acheté il y a plus de dix ans.

Un rapide calcul permet d’apprécier les gains d’efficacité énergétique permis par les nouvelles générations d’équipement. A capacité égale (290 L) et à coût égal de l’électricité (0,121 € par heure), un appareil classé A++ consommera 213 kwh sur une année tandis que dans le même temps, un réfrigérateur de catégorie A se situera à 349 kwh. L’économie réalisée s’élève à 160 euros par an, soit 1600€ sur une période de dix ans.

Néanmoins, il est à noter que l’étiquette énergétique est attribuée en fonction d’un calcul rapportant la consommation électrique de l’appareil au volume de ses compartiments. De fait, un « frigo américain » de grande taille pourra être classé A tout en consommant deux fois plus qu’un réfrigérateur « classique » également classé A ! L’étiquette peut donc servir de point de comparaison uniquement sur des produits aux caractéristiques (tailles, fonctions) comparables.

Des astuces permettent d’augmenter l’efficacité énergétique du réfrigérateur

La position de l’appareil a son importance. Placé près d’une source de chaleur ou trop près d’un mur (moins de 5 cm), l’appareil devra « compenser » la chaleur induite en utilisant davantage son moteur, ce qui se traduira par une augmentation de sa consommation électrique. De même, introduire des aliments chauds aura un impact sur la température interne et l’appareil devra fournir plus d’efforts pour maintenir le niveau de froid désiré.

Un réfrigérateur est un appareil nécessitant de l’entretien. Un dégivrage régulier permet d’éviter l’accumulation d’une couche de givre provoquant une hausse de consommation d’électricité. Par ailleurs, l’état des joints doit être inspecté. Si leur étanchéité faiblit, les dépenses en énergie liées à l’utilisation de l’appareil peuvent augmenter jusqu’à 20%.  

Bookmark and Share

About admin