Le programme HOMES : les industriels et chercheurs s’associent pour améliorer l’efficacité énergétique des bâtiments

flux énergétiques, entreprenariat, innovation, OséoInitié en 2008, le programme HOMES (Habitat et bâtiment Optimisé pour la Maîtrise de l’Energie et des Services) vise à concevoir des solutions d’économies d’énergie dans les bâtiments. Financé par Oséo, établissement public de soutien à l’entreprenariat et à l’innovation, le programme est piloté par Schneider Electric en partenariat avec 12 autres acteurs de l’industrie ou de la recherche. Découvrez leurs dernières avancées.

Un programme expérimental

Regroupant 120 chercheurs sur une durée de quatre ans (2008 à 2012), le programme HOMES s’appuie sur une méthode expérimentale autour de 5 lieux clefs,  choisis pour servir de laboratoires:

  • L’école primaire de Montbonnot, dans l’Isère ;
  • Le bâtiment de bureaux Savoie Technolac, en Savoie ;
  • Un hôtel trois étoiles à Nice, dans les Alpes-Maritimes ;
  • Un hôtel une étoile à Carcassonne, dans l’Aude ;
  • Un immeuble résidentiel collectif à Vaux-sur-Seine, dans les Yvelines

Ces bâtiments ont été sélectionnés de telle sorte qu’ils soient représentatifs du parc immobilier européen. Par la simulation d’une activité « normale » en ces lieux, les chercheurs évaluent dans un premier temps les consommations d’énergie, puis déterminent les différentes possibilités d’économies. Après installation, ils vérifient dans quelle mesure les solutions développées par le programme permettent des réductions effectives des consommations.

Des avancées très concrètes

En septembre 2010, après deux ans d’expérimentations, HOMES communiquait ses premiers résultats et prototypes à l’occasion du salon Intelligent Building Systems à Paris. Le contrôleur de zone multi-applicatif a notamment frappé les esprits. Permettant d’alimenter, de protéger et de contrôler l’éclairage, les volets, les stores et la CVC (chauffage, ventilation, climatisation), il réunit les technologies de fabricants jusqu’ici séparées donc moins efficaces (notamment la « Roombox » de Schneider Electric et le contrôleur d’émissions CVC de CIAT).

Les résultats finaux des expérimentations, publiés en novembre 2011, sont très encourageants, allant jusqu’à une réduction de  56%  de la consommation énergétique de l’école primaire. Les bâtiments de bureaux économisent 36%, les deux hôtels réduisent leur consommation de 37% pour Nice et 30% pour Carcassonne ; et l’immeuble résidentiel consomme 22% d’énergie en moins. Basé sur l’intégration des matériels électriques les plus performants en matière d’efficacité énergétique, le programme a permis de mesurer concrètement les bénéfices conjugués de l’ensemble des solutions bientôt disponibles sur le marché.

Néanmoins, pour Olivier Cottet, Directeur Marketing chez Schneider Electric, pour que cette initiative soit totalement efficace, il est également urgent de sensibiliser les occupants des bâtiments sur leurs comportements. Les différentes solutions n’atteindront leur potentiel maximal qu’à travers une utilisation raisonnée (et programmée) des différents flux énergétiques.

En savoir plus :

Bookmark and Share

About admin