Combien d’électricité consomment nos boxes internet ?

consommation électrique, boxes internet, efficacité énergétique, économies d’énergie, mode veilleLe saviez-vous ? Outre le prix de l’abonnement à Internet, la « box » fournie par les fournisseurs d’accès génère des frais annexes auxquels on ne pense pas forcément,  notamment en matière de consommation électrique. Aujourd’hui, alors que la présence de ce boîtier se généralise dans la plupart des foyers français (10,5 millions de foyers équipés en 2006, 23 millions en 2012), la consommation électrique de cet équipement est encore méconnue… si bien qu’il fonctionne le plus souvent en continu. Combien d’électricité consomment nos portes d’accès au haut débit ? Quels progrès sont envisageables en matière d’efficacité énergétique ?

A chaque box sa consommation

Les boxes diffèrent selon l’opérateur fournisseur d’accès Internet (FAI) et avec elles, leur consommation électrique. Les plus économes consomment de 143 à 173 KWh en un an, soit en environ 16 à 19 € d’électricité. Les plus gourmandes peuvent consommer jusqu’à 263 KWh, représentant un coût annuel de 29 €, soit l’équivalent d’un mois d’abonnement « supplémentaire » aux services qu’elles offrent.  A titre de comparaison, un réfrigérateur de 200 litres de classe A+ (parmi les plus efficaces), fonctionnant en continu, consomme 212 kWh durant une année.

L’extinction de l’appareil, première source d’économie

Eteindre une box lorsqu’elle n’est pas utilisée permettrait d’économiser 8 à 20 heures de fonctionnement par jour, soit en moyenne 50% de la consommation électrique de l’appareil sur un an. Une économie de 10 € sur la facture d’électricité qui peut sembler dérisoire, mais qui prend tout son sens si elle est également appliquée aux autres appareils habituellement laissés sous-tension (TV,  lecteur DVD, console de jeux…). Ce simple geste permettrait d’économiser une centaine d’euros par an.

Actuellement, la fonction de « veille » des box Internet ne permet pas de véritablement améliorer leur efficacité énergétique, ne diminuant que de 25 à 30% la consommation électrique par rapport à l’état « normal ». Ce type de technologie est pourtant désormais efficace sur d’autres équipements électroménagers, notamment les téléviseurs qui peuvent descendre sous le Watt une fois en veille. Ainsi, un écran plasma de 94 cm en mode veille consomme 5,6 kWh en une année.

Le mode économique « personnalisable », une expérience ratée

En 2011, un FAI a voulu intégrer à sa box un système « écologique » proposant de nouvelles fonctionnalités. L’appareil propose un mode « Éco » permettant de le configurer selon ses besoins : on peut ainsi choisir de désactiver la téléphonie,  déterminer  le débit des ports Ethernet et FTTH (10, 100,1000 Mb/s), faire le choix de réduire l’intensité des voyants lumineux ou encore les éteindre. Cependant, un test réalisé par le site Degroupnews sur ce boîtier montre que les économies d’énergie sont minimes.

Des circuits différents pour réduire la consommation électrique des boxes

A ce jour la solution la plus prometteuse mise sur l’optimisation de la finesse de gravure pour concevoir une box moins gourmande. Ainsi, avec un dessin de circuit qui évite les virages trop « serrés » ou les pistes trop rapprochées, la box peut-être 35% plus efficace à fréquence de fonctionnement équivalente.  En attendant la généralisation de ce type de technologie ou d’un mode veille réellement abouti,  le plus efficace demeure encore d’éteindre son équipement lorsqu’il n’est pas sollicité.

Lire également :

Bookmark and Share

About admin