USA : Investissements d’efficacité énergétique record en 2011

efficacité énergétique, Etats-Unis Les défenseurs de l’efficacité énergétique peuvent se réjouir en ce début d’année. Totalisant près de 6,8 milliards de dollars, les investissements américains dans ce secteur ont atteint des sommes records en 2011 (+25% par rapport à 2010), selon un rapport de l’Institut Edison pour l’Efficacité Electrique (IEE).

Le rapport, qui se concentre sur le financement de l’efficacité énergétique par les contribuables, indique que cette hausse des investissements est largement due au nombre croissant de programmes d’efficacité énergétique dans les Etats fédérés.

Au sein de chaque Etat, les fournisseurs d’électricité sont ceux qui effectuent le principal effort en la matière. 84% des fonds versés par les contribuables, et affectés à l’efficacité énergétique, sont ensuite investis par les « utilities » (fournisseurs d’énergie). L’Institut précise que compte tenu du climat actuel de renforcement des normes d’efficacité, les budgets d’efficacité énergétique (financés par les contribuables) pourraient dépasser la tranche haute du scénario 2020 définit par le laboratoire Lawrence Berkeley (soit 12 milliards de dollars).

Lisa Wood, directrice exécutive de l’IEE, souligne quelques clefs du rapport : « Cette forte hausse dans les économies d’électricité est très impressionnante. La croissance des investissements des fournisseurs d’électricité dans l’efficacité énergétique en explique la plus grande part. Ces investissements totalisaient 4,88 milliards de dollars en 2010, soit une hausse de 28% par rapport à l’année précédente, et 6,8 milliards en 2011. »

Par ailleurs, en 2011, les budgets de six Etats (Indiana, Dakota du Nord et du Sud, Virginie, Washington D.C, Virginie Occidentale) ont plus que doublé par rapport à l’année précédente.  Et « on peut espérer que plusieurs autres nouveaux Etats deviennent leaders en efficacité énergétique »  précise le rapport.

En 2010, les programmes d’efficacité électrique aux Etats-Unis ont permis d’économiser plus 112 TW.h, soit l’équivalent de la consommation de 9,7 millions de foyers américains sur un an (cela a également empêché l’émission de 78 millions de tonnes de Co2).  L’IEE prévoit au moins 125 TW.h économisés en 2011.

Une dynamique continue

Sur ce sujet, le co-directeur du Conseil de Défense des Ressources Naturelle (NRDC) se réjouit également des progrès du pays : « Le NRDC se joint à l’Institut pour célébrer cette évidence majeure : l’efficacité énergétique jouit d’une croissance continue et constitue la plus rapide, la moins chère et la plus propre des sources additionnelles d’électricité ». L’IEE précise que son rapport est basé sur les résultats recueillis auprès de 195 organisations ( mais dont 13 ont cependant refusé de révéler leurs données).

A lire:

Bookmark and Share

About admin