Comment améliorer l’efficacité énergétique des data centers ?

 data centers, efficacité énergétique, éclairage, Les centres informatiques s’agrandissent et se multiplient. Augmenter leur efficacité énergétique devient une priorité. Leur consommation d’électricité atteint de telles proportions qu’elle est désormais une source de préoccupation et plus seulement pour l’industrie informatique.

D’après le rapport « SMART 2020» de l’organisation Climate Group, les serveurs informatiques représenteraient 14% de l’empreinte carbone globale* de l’industrie informatique, qui, elle-même, est responsable de 2% des émissions de CO2 à l’échelle mondiale. Et les émissions dues aux serveurs devraient augmenter dans un avenir proche. Dans un article commun, des chercheurs de la Rice University et du Singapore Institute for Sustainable and Applied Infodynamics avancent qu’elles pourraient tripler d’ici à 2020.

Une idée lumineuse

Cependant, mise à part l’augmentation de l’efficacité des serveurs eux-mêmes ou leur mise en veille pendant les périodes de creux, comment peut-on économiser de l’énergie (et réduire les coûts) dans les centres informatiques ? Une des solutions pourrait passer par l’éclairage.

Un éditorial du Data Center Journal révèle que s’il ne représente qu’entre 3 et 5 % de l’électricité nécessaire au fonctionnement des centres informatiques, l’éclairage est une variable très importante de leur Indicateur d’Efficacité Energétique (IEE). Des réseaux d’éclairage intelligents comprenant des systèmes de performance des bâtiments pourraient améliorer l’IEE jusqu’à 25%.

Pour Sam Klepper de Redwood Systems, des dispositifs d’éclairage intelligents et l’usage de diodes électroluminescentes (DEL) sont cruciaux pour améliorer l’efficacité énergétique des centres de traitement de données :  « Mais attention, ce n’est pas avec des ampoules ordinaires que l’on va réussir à rationaliser le fonctionnement d’immenses serveurs. Seul un système d’éclairage intelligent y parviendra. Afin de comprendre comment une plateforme d’éclairage performante peut jouer le rôle de catalyseur dans la création de centres de traitement de données plus efficaces, il faut se pencher sur le cœur du système d’éclairage : un réseau de LED. »

Il avance quelques pistes sur la manière dont les serveurs pourraient personnaliser leurs dispositifs d’éclairage afin de les adapter à leurs besoins :

  • un système d’éclairage doté de détecteurs de présence pour s’assurer que les lumières ne s’allument que lorsque les employés en ont besoin ;
  • une utilisation de la lumière du jour ajustée automatiquement aux niveaux d’éclairage requis ;
  • une programmation de l’éclairage adaptée aux besoins à différents moments de la journée ;
  • un système d’alarme automatique en cas de panne des équipements pour alerter les directeurs des centres ;
  • la collecte de données propres aux équipements permettant l’analyse de l’utilisation de chaque source lumineuse et un réglage ciblé pour réduire le gaspillage

Hébergement de données et neutralité carbone

L’éclairage mis à part, les centres informatiques font néanmoins preuve de plus d’efficacité énergétique. Il y a à peine plus d’un an, l’hébergeur de données britannique UKFast a déclaré être le premier hébergeur du monde à avoir une empreinte carbone nulle. En plus de compenser toutes ses émissions de CO2, cette société basée à Manchester a aussi l’intention de produire sa propre énergie renouvelable à partir d’usines hydroélectriques.

*L’empreinte carbone permet de mesurer l’ensemble des gaz à effets de serre générés par une activité. Six gaz principaux sont à l’origine du réchauffement climatique et sont traduits dans l’empreinte carbone par leur équivalent en tonnes de CO2.

Pour en savoir plus : Climact, société spécialisée dans la compensation carbone.

A lire aussi :


Bookmark and Share

About admin