La puissance des réseaux sociaux au service de l’efficacité énergétique

Facebook dévoile une nouvelle application conçue pour encourager ses utilisateurs aux économies d’énergies.

application Facebook, efficacité énergétique, consommation d’énergie, Social EnergyL’application « Social Energy » (qui recevra bientôt son nom définitif) sera lancée début 2012. Selon Facebook, elle permettra à ses usagers de mesurer et de comparer leurs consommations d’énergie. Elle est développée en collaboration avec le Conseil de Défense des Ressources Naturelles (NRDC) et Opower, un site qui permet aux consommateurs d’analyser leur profil de consommation.

L’application permettra de comparer la consommation d’énergie de chaque domicile face à une moyenne nationale de logements de taille équivalente. Les utilisateurs pourront également confronter leurs consommations à celles de leurs amis, échanger des astuces et participer à des compétitions d’économie d’énergie.

Cette application répond à un réel besoin de communication sur ces sujets.  Car si les économies permises par l’amélioration de l’efficacité énergétique sont en forte augmentation, il reste à le faire plus amplement savoir. Le NRDC indique que ces progrès aux Etats-Unis pourraient permettre plus de 700 milliards de dollars d’économies. Selon des études citées par l’organisme, le consommateur américain moyen  passerait environ six minutes par an à s’intéresser aux usages de l’énergie…

Priorité à l’efficience énergétique

Marcy Scott Lynn de Facebook Développement Durable indique que les 800 millions d’usagers du réseau social en font un puissant outil de sensibilisation et de modification des comportements : « Facebook fait de l’efficacité énergétique de chacun une priorité et nous espérons provoquer une vaste discussion sur ce sujet parmi les millions de personnes qui utilisent le service tous les jours. Nous sommes motivés  pour aider les utilisateurs à partager leurs petites réalisations en matière d’efficacité énergétique, pour réduire leur consommation et factures » ajoute-t-il.

Cette application permettra également d’importer automatiquement les données énergétiques de son logement, pour quantifier chaque type de dépense. Le NRDC précise que le programme est basé sur des études en analyse du comportement humain en matière d’évolution des usages énergétiques. L’organisation ajoute que la position centrale  de Facebook en matière de bouche à oreille « a le potentiel pour créer un large dialogue à propos de l’efficacité énergétique. »

La montée en puissance des questions énergétiques

Brandi Colander, avocate du NRDC, explique pour sa part que l’accessibilité des données d’utilisation de l’énergie peut faire une grande différence en matière d’efficience : « cela permettra aux gens d’utiliser l’énergie plus efficacement, en assurant un confort égal ou meilleur tout en réduisant leurs factures, en améliorant la fiabilité des services, en créant des emplois et en réduisant la pollution ».

Néanmoins cette application n’est pas la première tentative de monitoring des usages des consommateurs par un programme internet. Microsoft Hohm et Google PowerMeter ont précédemment tenté un suivi de la consommation d’énergie des domiciles avec un succès limité.

Bookmark and Share

About admin