Lancement du Fonds européen pour l’Efficacité énergétique (EEFF)

La Commission européenne, la Banque Européenne d’Investissements (BEI), la Cassa Depositi e Prestiti (CDP) et la Deutsche Bank ont lancé le 1er juillet le Fonds européen pour la promotion de l’efficacité énergétique (EEEF – European Energy Efficiency Fund).

L’EEEF a pour objectif de fournir des financements fondés sur le marché afin de soutenir des projets commercialement viables visant à favoriser l’Efficacité énergétique et les Energies Renouvelables en particulier dans les zones urbaines. Il vise avant tout les investissements de petite taille qui par leur nature ne permettent pas de retours sur investissements suffisants à court terme pour attirer des investisseurs et qui sont mis en œuvre par des collectivités au niveau local ou régional (voire national) ou par des sociétés publiques ou privées intervenant pour le compte d’autorités publiques, comme les sociétés de services énergétiques (ESCOs), les sociétés de transport public et les compagnies gérant les systèmes de cogénération urbains.

Le fonds a vocation à soutenir les Etats membres dans leurs efforts visant à atteindre leurs objectifs 20-20-20 à l’horizon 2020 (réduction des émissions de gaz à effet de serre de 20%, augmentation à 20% de la part des énergies renouvelables et réduction de 20% la consommation d’énergie via le renforcement de l’efficacité énergétique).

Parmi les domaines concernés figurent : les bâtiments publics et privés intégrant des solutions en matière d’efficacité énergétique, d’économies d’énergie et/ou d’énergies renouvelables, y compris celles fondées sur l’utilisation des TIC ; les investissements en faveur de la production combinée de chaleur et d’électricité, y compris la microgénération, et des réseaux de chauffage/refroidissement urbain à haut rendement énergétique, en particulier à partir de sources d’énergie renouvelables ; des sources d’énergie renouvelable décentralisées et intégrées dans l’environnement local et dans les réseaux électriques ; la microgénération à partir de sources d’énergie renouvelable ; des transports urbains propres ; les infrastructures locales, y compris l’éclairage des rues, les solutions de stockage de l’électricité, les compteurs intelligents et les réseaux intelligents ; les technologies en matière d’efficacité énergétique et d’énergies renouvelables présentant un potentiel novateur et économique.

265 millions d’euros –provenant en partie des fonds non alloués du Programme énergétique européen pour la Relance de 2008- seront mis à disposition dans un premier temps, répartis comme suit :

  • 125 millions d’euros seront investis dans la tranche de rang inférieur du fond par la Commission ;
  • 75 millions d’euros seront investis dans la tranche mezzanine par la BEI ;
  • 60 millions d’euros seront investis dans la tranche mezzanine par la CDP ;
  • 5 millions d’euros seront investis dans la tranche mezzanine par la Deutsche Bank, laquelle sera en charge de la gestion du fonds.

L’objectif est d’atteindre à terme un capital de 800 millions d’euros via la participation d’acteurs publics et privés additionnels.

Bookmark and Share

About admin