- Energie 3.0 : le magazine spécialisé sur l'efficacité énergétique. - http://www.efficacite-electrique.fr -

Les data centers : The Green Grid pour l’efficacité électrique

Posté par admin le 28/05/2011 à 21:53 Dans Généralités,Marchés,Réseaux et smart grids,Solutions,Tertiaire | Pas de commentaire

La consommation énergétique des « data centers » (centres de traitement et de stockage des données) représente le côté sombre du développement fulgurant d’Internet. Ils seraient responsables de plus de 2% des émissions de C02 d’origine humaine. Une problématique écologique et économique pour les sociétés du secteur.

Google, Yahoo, Microsoft, Apple… Les grandes sociétés informatiques ont recours à des capacités de calcul et de stockage immenses : une recherche Google lancée depuis un ordinateur mobilise cette capacité de calcul et en restitue les résultats en moins d’une seconde. Un site visité est nécessairement « hébergé », c’est-à-dire enregistré sur un serveur, qui restitue son contenu clic après clic. Internet fonctionne ainsi à partir d’immenses centres interconnectés de calcul et de stockage de données. Différentes études ont estimé les coûts énergétiques d’actes simples sur Internet : faire une recherche Google ou utiliser un ordinateur… Des actions quotidiennes ayant des coûts énergétiques parfois considérables.

The Green Grid

Plusieurs géants du secteur (parmi lesquels HP, IBM, Intel…) se sont regroupés au sein du consortium Green Grid en 2007, qui élabore des méthodes et des standards afin d’améliorer l’efficacité énergétique de leurs centres de calcul. Parmi les principaux indicateurs mis au point :
- Le Power Usage Effectiveness (PUE, 2007) est calculé en divisant le total de l’énergie consommée par le « data center » par le total de l’énergie utilisée par le seul équipement informatique (serveur, stockage, réseau). Le différentiel représente l’énergie utilisée pour des éléments non informatiques (systèmes externes d’alimentation, systèmes de refroidissement, d’éclairage…) Un PUE égal à 1 signifie que le centre de données est parfaitement efficace : toute l’énergie consommée est consacrée au seul fonctionnement de l’équipement informatique. Dans un centre de données avec un PUE de 3,0, l’alimentation d’un serveur de 600 Watt requiert en réalité la fourniture de 1800 Watt au centre de données dans son ensemble. Le PUE des entreprises est aujourd’hui en moyenne plutôt proche de 2 : pour chaque Watt utilisé par les serveurs, le stockage ou les réseaux Internet, un autre Watt est consommé par les systèmes de refroidissement et de distribution de l’énergie.
- Le Carbon Usage Effectiveness (CUE, 2010) mesure l’empreinte carbone d’un centre de données. Il correspond au rapport entre la quantité de gaz à effet de serre générée par la consommation énergétique totale du centre de données et l’énergie consommée par les équipements informatiques. Il s’exprime en kilogrammes de CO2 émis par kilowatt-heures (kWh). Le résultat est compris entre 0 et 1. A O, le centre de données n’émet pas de CO2. Les émissions sont calculées sur la base de l’énergie primaire utilisée pour faire fonctionner le centre de données et lui apporter l’électricité.

Comment améliorer la performance énergétique des centres de données ?

La majorité du « gaspillage » en électricité ou en carbone résulte des systèmes de climatisation, indispensables pour contrebalancer la chaleur créée par des serveurs tournant en permanence. Plusieurs pistes sont soulevées pour traiter plus efficacement le problème : optimiser le taux d’utilisation des serveurs, améliorer la gestion de la puissance fournie, utiliser des systèmes de refroidissement plus sobres…
Plus radicalement, les membres de Green Grid recommandent de construire à l’avenir les « data centers » dans des zones géographiques riches en énergies renouvelables (autoproduction d’électricité) ou naturellement froides. La Silicon Valley, lieu d’implantation privilégié par de nombreuses start-ups jusqu’à aujourd’hui et zone semi-désertique chaude, en est un contre-exemple criant.
La taxation sur les émissions de CO2 dans les années à venir incitera peut-être les hébergeurs à privilégier ces zones plus économiques.


Article imprimé depuis Energie 3.0 : le magazine spécialisé sur l'efficacité énergétique.: http://www.efficacite-electrique.fr

Lien de l'article: http://www.efficacite-electrique.fr/2011/05/les-data-centers-the-green-grid-pour-l%e2%80%99efficacite-electrique-2/

Copyright © 2011 Rexel. All rights reserved.