- Energie 3.0 : le magazine spécialisé sur l'efficacité énergétique. - http://www.efficacite-electrique.fr -

Le marché du solaire en France : des perspectives toujours intéressantes pour 2011

Posté par admin le 28/05/2011 à 22:44 Dans Energies renouvelables,Réglementation,Solutions | Pas de commentaire

La puissance cumulée du parc photovoltaïque a été multipliée par 10 entre 2008 et 2010 : les objectifs fixés pour 2012 par le Grenelle de l’Environnement (1100 MW de puissance) seront déjà largement dépassés dans les mois qui viennent. Mais cet amorçage réussi incite le MEEDDAT à réviser son dispositif incitatif.

La filière photovoltaïque en France, largement sous-développée il y a quelques années, aura bénéficié de politiques incitatives efficaces : fixation des tarifs de rachat de l’électricité, subventions accordées par les collectivités territoriales, aides de l’ADEME et de l’ANAH… Les premiers objectifs atteints, ces incitations sont appelées à diminuer peu à peu, notamment par des réévaluations à la baisse du tarif d’achat du kWh photovoltaïque, de manière à éviter toute bulle spéculative sur un marché en très forte croissance. Une révision déjà largement amorcée au cours des années 2010 et 2011. Les subventions des collectivités territoriales continueront d’évoluer au cas par cas, selon les contraintes de leur Agenda 21 spécifique.

Photovoltaïque et solaire thermique en 2011

Malgré ces adaptations, qui suscitent des débats, la filière photovoltaïque ne devrait pas cesser de croître dans les années à venir : la baisse du tarif de rachat concerne surtout les grosses installations au sol ; le tarif le plus intéressant, celui appliqué aux petites installations intégrées au bâti résidentiel, reste inchangé pour l’instant. De mieux en mieux maîtrisée, la technologie photovoltaïque devrait également voir ses coûts de production et d’achat chuter dans les mois et les années à venir. La rentabilité de l’investissement ne devrait donc pas décroître. L’installation du solaire thermique (équipements de chauffage et de fourniture d’eau chaude fonctionnant à l’énergie solaire) devrait être soutenue par les crédits d’impôt au développement durable.

La Réglementation Thermique 2012 : la conversion au renouvelable

La réglementation fixée par la RT 2012 va imposer de nouveaux standards énergétiques pour le neuf : la consommation d’énergie primaire de tout nouveau bâtiment résidentiel ou tertiaire devra être inférieure à 50 kWhEP/m2/an. Dans ce calcul seront prises en compte les énergies produites localement à partir de sources renouvelables : l’équipement en photovoltaïque, solaire thermique ou toute autre source d’énergies renouvelables permettra aux bâtiments de passer plus aisément sous la barre des 50 kWhEP/m2/an. Une incitation supplémentaire pour intégrer des installations photovoltaïques au bâti neuf.
Atteignables ou non, les objectifs d’une part de 20% d’énergies renouvelables dans la consommation énergétique totale de l’UE en 2020, fixés par le Conseil européen en 2007, et de 23 % adoptés en France dans le cadre du plan national de développement des énergies renouvelables laissent augurer un bel avenir au solaire. La filière représente un potentiel de production considérable et encore inexploité.


Article imprimé depuis Energie 3.0 : le magazine spécialisé sur l'efficacité énergétique.: http://www.efficacite-electrique.fr

Lien de l'article: http://www.efficacite-electrique.fr/2011/05/le-marche-du-solaire-en-france-des-perspectives-toujours-interessantes-pour-2011/

Copyright © 2011 Rexel. All rights reserved.