Le Programme « Intelligent Energy Europe » : favoriser l’innovation dans l’efficacité énergétique

Institué au sein du programme-cadre pour la compétitivité et l’innovation (CIP) étalé sur la période allant de 2007 à 2013, le programme « Intelligent Energy Europe » a pour but de financer et d’assister les projets les plus novateurs dans le secteur de l’énergie. Les objectifs affichés : favoriser l’innovation des entreprises dans le secteur de l’efficacité énergétique et des énergies renouvelables.

Egalement connu en français sous le nom « Energie Intelligente Europe (EIE) », le programme Intelligent Energy Europe est financé par la Commission. Il s’inscrit dans le cadre des objectifs 2020 de l’UE (20% d’énergies renouvelables, 20% d’amélioration de l’efficacité énergétique, 20% de réduction des gaz à effet de serre). Au-delà de l’aspect innovant des projets soutenus, c’est avant tout leur dimension européenne qui est recherchée. Cette dimension s’apprécie au regard du caractère supranational des actions lancées, mais également par la capacité à associer des compétences issues de pays européens différents dans le cadre d’un projet durable.

Un effort en augmentation

La période 2007-2013 correspond en fait à la reconduction de ce plan initié en 2003 pour la mise en oeuvre de l’agenda de Lisbonne. Le budget total alloué à cette nouvelle étape se caractérise toutefois par une augmentation significative et une progressivité dans le temps : de 52 millions d’euros en 2007, les investissement ont augmenté d’année en année, pour représenter une enveloppe globale de 727,3 millions d’euros (soit une moyenne de 120 millions d’euros par an d’existence pour ce PIEE 2).

Objectif : la diffusion des meilleures pratiques

Le programme est destiné à de petites et moyennes entreprises innovantes, et vise la diffusion de bonnes pratiques, via le financement de projets articulés entre tests locaux et dimension européenne. Fonctionnant à partir d’appels annuels à proposition, le programme IEE sélectionne tous les ans les projets les plus pertinents. Les résultats de l’appel à projet de 2010 seront publiés prochainement : 58 millions d’euros seront distribués et 44 projets sont encore en course pour en bénéficier.

Concrètement, les critères de sélection favorisent les projets de conception et diffusion de bonnes pratiques, le développement d’outils techniques de management des ressources énergétiques, ou encore les initiatives d’information et de sensibilisation des consommateurs. Autrement dit, des micro-innovations diffusables sur l’ensemble du territoire, plutôt que des projets de rupture scientifique.

Le programme IEE vise donc autant à favoriser l’innovation, qu’à la diffuser et à harmoniser le fonctionnement des différents secteurs et marchés européens de l’énergie… Une preuve de plus, s’il en était besoin, que l’efficacité énergétique sera un dossier prioritaire pour la Commission en 2011-2012.

Bookmark and Share

About admin